photo-zero-jaime-instagram

Instagram, la fin des « J’aime » visible

Ce changement apparemment mineur aura un impact important sur le marketing Instagram.
Source : lefigaro.fr

Nous ne voulons pas que Instagram ait une telle compétition. Nous voulons que ce soit un lieu où les gens dépensent plus d’énergie pour se connecter avec les personnes qu’ils aiment et les choses qu’ils aiment.

Adam Mosseri, PDG d’Instagram. Tweet

Comme vous le savez déjà peut-être tous, le nombre de « J’aime » va être amené à disparaître dans très peu de temps.
C’est notamment le cas en France, et c’est arrivé beaucoup plus vite que prévu.

En effet, le fait de masquer le nombre de « J’aime » sur les publications avait été testé dans plusieurs pays il y a plusieurs mois. Le process s’est déroulé, et continue actuellement dans six pays :

  • Australie
  • Brésil
  • Canada
  • Irlande
  • Italie
  • Japon
  • Nouvelle-Zélande

 

Et apparemment les retours ont été plutôt positifs puisque Instagram a choisi d’étendre cette nouvelle fonctionnalité aux États-Unis (marché mère et historique d’Instagram dans le monde entier).


Tout le monde pensait que cette fonctionnalité serait mise en place dans d’autres pays dans les mois à venir et courant 2020 en France, mais il semblerait qu’Instagram se soit emballé et que tout soit allé très vite.


En France, nous sommes déjà plusieurs à avoir pu constater la disparition du nombre de « J’aime » sur les posts, et d’ici quelques semaines seulement, c’est sur tous les comptes que cette nouvelle actualisation aura été implémenté.

Quelles vont être les conséquences de la fin des "j'aime" sur Instagram pour vous ?

Instagram n’a pas encore publié de rapport. Par conséquent, il est difficile d’expliquer les impacts exacts. Cependant, il est important de rappeler qu’Instagram est une entreprise qui doit générer des profits et que les déclarations élogieuses du PDG ne sont que des mots gentils…

Le taux d'engagement est susceptible de chuter

Que Instagram cache le nombre total de « j’aime » ou non, votre taux d’engagement chutera.

Le taux d’engagement est en baisse depuis un certain temps, car les personnes sont de moins en moins susceptibles de s’engager dans le contenu. À présent, si le nombre total de « J’aime » n’est pas visible, certains utilisateurs peuvent penser que leur  » double-cliques  » est sans valeur et ne participent tout simplement pas au contenu.

En supprimant le nombre total de « J’aime », Instagram essaierait-il tout simplement de cacher la baisse des taux d’engagement ? Pas si sûr…

Une poussée pour la publicité sur Instagram

Si la portée et l’engagement organique diminue, Instagram compte bien pousser d’avantage la publicité payante (publication sponsorisées) pour les entreprises.

Ils savent que le taux de conversion sur Instagram est assez faible dans certaines régions du globe. Ce ui n’est pas le cas en France.

C’est pourquoi les entreprises et les influenceurs devront s’appuyer davantage sur la publicité pour minimiser les dommages causés par la baisse des taux d’engagement organiques.

Instagram deviendra l'unique gardien de toutes les données

Actuellement, les analyses sur Instagram sont très limitées.

C’est pourquoi de nombreux comptes d’entreprise font appel à des fournisseurs tiers pour obtenir des informations plus détaillées sur leurs publications (type Hypeauditor).

Si les Likes sont cachés du public, les applications tierces ne seront probablement pas en mesure d’explorer et d’analyser les statistiques des publications, ce qui signifie qu’Instagram sera l’unique gardien de toutes les données de votre compte. C’est encore mauvais pour le marketing d’une entreprise ou d’un produit sur Instagram, car les résultats seront difficilement mesurés.

Il vous faudra donc redoubler d’astuces ou être bien accompagné pour réussir sur ce réseau social qui rest en pleine croissance auprès des professionnels.

Où est-ce que ça complique ?

Là où ça risque de se compliquer, c’est pour les créateurs de contenus et influenceurs qui ne pourront plus aussi facilement montrer l’impact qu’ils génèrent auprès de leur communauté pour obtenir des partenariats avec des marques. Cependant, depuis leur compte personnel, ils pourront, eux, toujours voir la portée et l’engagement de leurs publications

Le commentaire de manière générale ainsi que le nombre de commentaires sur les publications devraient donc prendre l’ascendant et devrait devenir la prochaine métrique à la mode.

Y a t-il un effet bénéfique dans tout ça ?

La réponse est simple : permettre que les gens se prennent moins la tête et qu’ils n’aient plus peur d’être jugés sur leur capacité à générer des « J’aime ».

C’est un geste audacieux d’Instagram, mais incontestablement nécessaire. Les effets des médias sociaux sur la santé mentale et l’estime de soi suscitent de plus en plus d’inquiétude. Cela va donc permettre de libérer les esprits plus qu’autre chose.

On devrait donc voir de plus en plus de contenus apparaître sur la plateforme du fait que certaines personnes se sentiront  » libérées  » de ce poids du jugement étant donné que désormais personne ne pourra savoir exactement le nombre de « J’aime » d’une publication.

Partager

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print
Partager sur email